samedi 10 mars 2018

7 - Liliana Dumitru

Est-elle laide ? Invisible ? Est-elle mauvaise ? Simple ? Est-elle blanche ? Noire ? 

Impossible de trancher.

Mais c'est une femme. Une passante, une silhouette, une vivante curiosité.

Un esprit. Une casserole. Un point d'interrogation.

Une femme comme une ombre... Ou bien comme une flamme. Pleine de fumée pour certains, radieuse pour d'autres. Feu paradoxal tout gris comme la cendre ou particules d'or, qui saura ?

C'est une étrangère qui n'est d'aucun pays. D'aucun pays connu en tous cas. Ses racines plongent dans un fumier d'énigmes, son regard est dirigé vers l'océan céleste. Elle grandit ainsi les pieds dans le fromage local, la tête dans les astres.

Ses horizons sont faits de ronces et de plumes, de chaînes et d'oiseaux. Elle compose de délicieuses soupes de navets tout en chantant l'infini. Et personne ne l'entend.

Sauf le Soleil.

C'est une mendiante qui n'accepte de tendre sa sébile que vers le roi. Et le roi lui accorde ses trésors. C'est là la puissance de cette femme...

Etrange, suspecte, boiteuse, drôle et pathétique, cette fleur de chardon est une reine.

La reine des épines.

Elle ne peut voler qu'en s'allégeant de ses larmes : la souffrance lui donne du plumage. Elle a des pattes de poulet mais des ailes de lumière.

Elle déteste les langes, aime les anges. Son coeur n'est point maternel : il est dur comme le diamant. Et cette pierre précieuse est bien trop vive pour battre au nom de la chair (qu'elle blesse de ses éclats).

C'est pour le Ciel qu'elle est réglée.

Et  c'est pour le Ciel que sans mot dire tous les soirs cette femme sans avenir plonge patates et carottes dans la marmite.

C'est pour la gloire de l'infini qu'elle sacrifie ainsi sa couronne de femme, ici, dans cette vaste arène des illusions que l'on appelle la Terre.

VOIR LA VIDEO

http://www.dailymotion.com/video/xnkw9v_liliana-dumitru-raphael-zacharie-de-izarra_news

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire