samedi 10 mars 2018

29 - Serge Ayoub

Serge AYOUB a des allures de voyou de l’extrême droite. Il en arbore même les signes distinctifs les plus éculés. Voilà pour l’aspect extérieur et il faut reconnaître que le bonhomme n’inspire pas immédiatement la sympathie aux modérés de tous bords.

J’avais jadis vilipendé ce personnage aux apparences suspectes pour ses martiales conduites et fortes humeurs...

Mais Serge AYOUB est beaucoup plus nuancé que ne le laisse croire son apparence de gladiateur à la cervelle résonnante.

Avant tout je me dois de relever son formidable talent d’orateur, c’est ce qui m’a le plus surpris chez lui. Je savoure ses discours non seulement pour la qualité de leur contenu mais aussi pour leur forme.

Cet ogre devient un vrai séducteur dès qu’il prend la parole.

D’une intelligence indiscutable (comme quoi les apparences sont trompeuses ici), il y a une chose qu’on ne pourra jamais lui reprocher, de quelle que rive idéologique où l’on se trouve, c’est son honnêteté, sa probité intellectuelle, l’implacable rigueur de son argumentation.

Bref je me suis surpris à l’admirer. J’ai beau faire, beau me convaincre de ne pas jouer avec des allumettes dans un champ de pétards, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, il y a en lui une flamme qu’on ne peut pas éteindre et devant laquelle on est obligé de s’incliner. Il n’a pour lui pas de flatteurs artifices, non.

Il a bien mieux : la loyauté.

Serge AYOUB, si je voulais le résumer en une bonne formule, je dirais que c’est “le diable qui dit la vérité.”

Voilà pourquoi je ne peux, en conscience, dénigrer tout à fait cette personne. Si je refuse de tricher je suis fatalement contraint de saluer cet esprit vaillant qui, quoi qu’on dise, tire sa force de sa droiture.

Et, je le répète, quel talent d’orateur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire